Commission d´éthique de la République tchèque pour la reconnaissance des participants à la résistance et à l´opposition contre le communisme

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1

Actualités

Inauguration du mémorial aux victimes du Rideau fer en Slovaquie

Les employés du Département du secrétariat de la Commission d’éthique de la République tchèque chargée de la reconnaissance des participants à la lutte et à la résistance contre le communisme ont participé, les 14 et 15 novembre, à la visite de l’Institut de la mémoire de la nation (ÚPN) à Bratislava.
Outre des réunions de travail avec les représentants de l’ÚPN concernant l’application de la loi tchèque et slovaque relative à la reconnaissance des participants à la résistance contre le communisme, les employés du secrétariat ont participé à la cérémonie d’inauguration du mémorial dédié aux 42 victimes du Rideau de fer, morts à la proche frontière entre l’Autriche et la Slovaquie. Le monument a été inauguré par le président de la région autonome de Bratislava Pavol Frešo, le président de la Confédération slovaque des prisonniers politiques, le père Anton Srholec, et le président du Conseil administratif de l’ ÚPN Ondrej Krajňák. Outre les noms des victimes, le mémorial comprend également une courte description de la fin tragique de leurs rêves de liberté.
(lien de la diffusion du reportage réalisé par la télévision slovaque).

Publié le 13.11.2014

La Commission d’éthique a observé la Journée de lutte pour la liberté et la démocratie

Le 17 novembre 2013, les membres de la Commission d’éthique de la République tchèque ont, avec les représentants de la Confédération des prisonniers politiques, célébré la Journée de lutte pour la liberté et la démocratie et honoré la mémoire des victimes des régimes totalitaires en déposant des couronnes de fleurs au pied du mémorial des victimes du communisme à Újezd, puis ensuite sur la place Venceslas.
Lors de cette manifestation, la Commission d’éthique de la République tchèque était représentée par son président Jiří Kaucký, son vice-président Prokop Tomek, messieurs Jan Sokol, Miloslav Nerad et Miloš Rejchrt, ce dernier récitant à cette occasion la courte prière de Jean Amos Comenius.

Publié le 17.11.2013

La Commission d’éthique a observé la Journée des anciens combattants

Dans de nombreux endroits, la journée du 11 novembre est célébrée comme la Journée des anciens combattants. Depuis la Première Guerre mondiale, ce jour du souvenir permet d’honorer la mémoire des victimes des différentes guerres. En République tchèque, la principale cérémonie s’est tenue dans la Cour d’honneur du Mémorial national de Vítkov. Le ministre de la Défense Vlastimil Picek, l’archevêque de Prague, métropolite et primat de République tchèque, le cardinal Dominik Duka, le président du Sénat Milan Štěch, le directeur du Bureau du gouvernement Radek Augustin, les maires des arrondissements de la ville, les représentants des organisations regroupant les anciens combattants et d’autres invités y ont participé.
Lors de cette cérémonie, la Commission d’éthique de la République tchèque chargée de la reconnaissance des participants à la lutte et à la résistance contre le communisme était représentée par son président Jiří Kaucký et monsieur Miroslav Nerad, qui ont ensuite déposé une gerbe de fleurs sur la Tombe du soldat inconnu située sous la statue équestre de Jan Žižka de Trocnov.

Publié le 11.11.2013

Déclaration selon le § 16 art. 2 de la loi n° 500/2004 du Journal officiel (Sb.), ordre administratif

A compter du 1er août 2013, la Commission d’éthique de la République tchèque chargée de la reconnaissance des participants à la lutte et à la résistance contre le communisme dans les procédures administratives, dont la conduite lui incombe selon l´art. 7 de la loi n° 262/2011 Coll. relative aux participants à la lutte et à la résistance contre le communisme, n’exige pas de tradition certifiée conforme en tchèque pour les actes dressés en anglais, français et allemand ; cela ne concerne pas les documents écrits mentionnés dans l´art. 53 par. 3 et 4 de la loi n° 500/2004 Coll., Code Administratif, dans les termes des règles ultérieures.

Publié le 01.08.2013